Groupe Indépendant d’Études Ésotériques

De Wiki Philippe de Lyon
Aller à : Navigation, rechercher

Créé en 1889 à l'initiative de Papus, alors âgé de 24 ans, le Groupe Indépendant d’Études Ésotériques (G.I.E.E.) était « un centre d'étude de science occulte indépendant de toute société. »[1]

« Au-dessous de l'Ordre Martiniste fonctionne le Groupe Indépendant d'études ésotériques, avec ses cent quatre branches et correspondants, et, parallèlement à l'Ordre, la Faculté des Sciences Hermétiques distribuant (...) un enseignement progressif conduisant, par l'examen, aux diplômes de bachelier, licencié et docteur en sciences hermétiques. »[2]

La création du Groupe Indépendant d’Études Ésotériques en 1889

« Depuis longtemps il était nécessaire d'organiser à Paris un centre d'étude de science occulte indépendant de toute société. Cette lacune vient enfin d'être comblée par la fondation du GROUPE INDÉPENDANT D’ÉTUDES ÉSOTÉRIQUES sous la direction de l'Initiation. Un superbe local, rue Turbigo, a été mis à la disposition de nos membres et des conférences publiques, ainsi que des cours gradués de science occulte dans toutes ses branches vont être organisés sous peu. Comme l'indique son titre, le nouveau groupe est placé sous la direction du comité de l'Initiation ; par suite il est absolument indépendant de toute école et les doctrines ésotériques et exotériques sur la Kabbale, la Théosophie, le Spiritisme, la Franc-Maçonnerie seront étudiées sous la seule responsabilité des orateurs.
Voici le but que se propose ce groupe :
Faire connaître, autant que possible, les principales données de la Science occulte dans toutes ses branches.
2° Former des membres instruits pour toutes les sociétés s'occupant d'occultisme (Rose-Croix, Martinistes, Francs-Maçons, Théosophes, etc.).
3° Former des conférenciers dans toutes les branches de l'occultisme.
4° Étudier les phénomènes du Spiritisme, du Magnétisme et de la Magie théoriquement et pratiquement.
Tous les abonnés de l'Initiation sont de droit membres associés du groupe ; il leur suffit de demander leur carte.
Tous les rédacteurs sont de droit membres actifs du groupe.
Tous les membres du comité de rédaction et les rédacteurs de la partie initiatique sont de droit membres titulaires et font partie des divers bureaux de chacune des trois grandes commissions (finances, exécutif, enseignement).
S'adresser par lettre pour tous les renseignements à M. LUCIEN MAUCHEL, à la rédaction de l'Initiation, 14, rue de Strasbourg, Paris. »[3]

Le Groupe Indépendant d’Études Ésotériques en 1892

Trois ans après sa création, le Groupe Indépendant d’Études Ésotériques comptait près de 1 500 membres[4].

« Il y a bientôt trois ans (novembre 1889), était fondé le Groupe indépendant d’Études ésotériques. Le but était le suivant :
1° L'étude impartiale, en dehors de toute académie et de tout cléricalisme, des données scientifiques, artistiques et sociales, cachées au fond de tous les symbolismes, de tous les cultes et de toutes les traditions.
2° L'étude scientifique, par l'expérimentation et l'observation, des forces encore inconnues de la nature et de l'homme (phénomènes spirites, hypnotiques, magiques et théurgiques).
3° Le groupement de tous les éléments épars en vue de la lutte contre les doctrines désespérantes du matérialisme et de l'athéisme.
Aucun droit d'entrée, aucune cotisation ne sont demandés aux membres. Les abonnés d'une des revues publiées par le Groupe font de droit partie des cercles d'études, sur leur demande.
A l'heure actuelle (1892), le Groupe, fondé à l'origine dans un petit bureau, possède à Paris, 29, rue de Trévise, une salle de conférences et une salle de lecture annexées à une librairie, la Librairie du Merveilleux, spécialement consacrée à le vente et à l'édition des ouvrages spiritualistes. De plus, le Groupe compte, tant à Paris qu'en Province et à l’Étranger, 96 Groupes d'expérimentation, Branches et Correspondants. C'est la seule Société spiritualiste qui, en France, ait pu constituer un tel groupement, régulièrement établi.
Les travaux se poursuivent à Paris dans des commissions (Groupes d'études fermés) s'occupant chacune d'une question spéciale.
Les rapports sont publiés dans le Voile d'Isis, organe hebdomadaire du Groupe.
En plus de ce Voile d'Isis (Rédacteur en chef : Julien Lejay, secrétaire de la rédaction, L. Mauchel), le Groupe possède l'Initiation, revue mensuelle dirigée par Papus, Psyché revue mensuelle d'Art et de littérature (Rédacteur en chef, Emile Michelet, secrétaire de la rédaction Augustin Chaboseau) The light of Paris, hebdomadaire (directrice Mlle A. de Wolska).
Enfin plusieurs Sociétés d'études philosophiques ont fait adhésion au Groupe ; mais en conservant chacune son entière autonomie et toute son indépendance ; citons spécialement : La Société de Psychologie scientifique de Munich, La Fraternité occulte l'H. B. of L., l'Ordre Kabbalistique de la Rose-Croix, présidé par Stanislas de Guaita, le Suprême Conseil de l'Ordre Martiniste, bibliothèque internationale des œuvres des Femmes, etc., etc.
Tel est l'état actuel de cette Société que nous recommandons à nos lecteurs. Les personnes qui désireraient de plus amples renseignements nous trouveront tous les mercredi de 5 h. à 7 h., 29, rue de Trévise, ou peuvent nous écrire à cette adresse. »[5]

Notes et références

  1. L'Initiation, décembre 1889, page 275
  2. PAPUS, Traité Élémentaire de Science Occulte, Chamuel, 1898, page 386
  3. L'Initiation, décembre 1889, pages 275 et 276
  4. L'Initiation, août 1892, page 174
  5. PAPUS, La Science des Mages, Chamuel, 1892, pages 58 et 59